OEUVRES ORIGINALES

 Peintures

Gravures

BIOGRAPHIE

Richard Texier est né en 1955 à Niort.

Si j'aime"abstraire", si j'aime pousser les sensations jusqu'à la crête abstraite, je ne verse pas dans l'abstraction. Question, encore une fois de topologie : les pieds sur terre et l'esprit dans l'océan. . .

C'est justement cela que j'ai trouvé chez Texier : une carte ouverte sur le vide, mais pleine de réalité vivantes ; un art qui avait su affronter le néant mais sans abandonner, sans oublier, le réel sensible.

On s'approche de la notion d'un art atlantique.

Kenneth White (extrait)

Richard Texier est un des artistes les plus importants de sa génération. De nombreuses expositions, tant en France qu'à l'étranger, lui sont consacrées.

Très tôt, il commence à peindre avant de s'installer à Paris où il obtient son diplôme d'architecture en 1979 en développant une thèse, construction d'après nature.

Il part à Paris où il rencontre Nan June Paik, Donald Judd et Joseph Beuys. Se passionne pour Henri Michaux.

En 1981, il obtient le doctorat d'art plastique en présentant à la Sorbonne sa thèse, la lune, l'autre paysage.

Nouveau séjour à New York où il expose pour la première fois en 1983. Il se passionne pour les travaux des premiers astronomes: Apianus, Tycho Brahé et Galilée; poursuit ses recherches sur le jardin de lune.

En 1988, l' Etat français lui commande une tapisserie monumentale sur le thème des droits de l'Homme.

En 1992, il investit le pavillon de la culture à Moscou où il réalise une suite de 36 tableaux présentés lors de l'inauguration du centre d'art contemporain de Moscou, puis au musée botanique à Bruxelles.

Première exposition au Japon en 1993. Il montre un intérêt grandissant pour la sculpture et présente en 1996 ses oeuvres monumentales (peintures et sculptures) à la manufacture des Oeillet à Ivry ainsi qu'une rétrospective au Musée national de Taiwan. Exposition au musée de la Marine à Paris durant tout l'été 1998.

Il réalise une sculpture monumentale pour la Corderie Royale de Rochefort, Les Outils du navigateur.

De nouveau nomade, il peint une cinquantaine de tableaux dans la célèbre villa Noailles à Hyères qui sont présentés sur place durant l'été 1999.

De nombreux films et ouvrages ont été consacrés à son travail dont une importante monographie aux Éditions La Différence et un catalogue raisonné de l'oeuvre gravé aux Éditions Somogy.

Monographie de Richard Texier "Latitude atlantique", texte de Kenneth White- Éditions Palantines.